Les premiers instant de la construction

Vous projetez la construction d’une maison. Nous allons vous expliquer les différentes étapes de construction au travers au travers des différents corps de métiers qui agissent.

Pour commencer une maison se bâtit sur un terrain défini par le cadastre sur un plan de masse et de situation utilisés pour vous donner une représentation des volumes. Un plan de masse se réalise sur une échelle de 1/200 , il est une représentation graphique décrivant l’état actuel du terrain et décrivant également votre futur projet de construction. 

Deux plans de masse existent : un montrant l’existant, l’autre le projet.

7 éléments sont essentiels sur le plan de masse ; les constructions déjà existantes, l’implantation du nouveau projet, les limites du terrain, les clôtures, les accès au terrain et les construction, les aménagements tels que dalles, terrasses mais aussi les pylônes, poteaux, barbecues. Apparaissent également les plantations, les réseaux existants ou à créer ; eau, réseau d’évacuation, réseau électrique, gaz, téléphone.

Les premiers instants de la construction sont attribuées au gros oeuvre. Le gros oeuvre consiste à assurer la stabilité et la solidité du bâtiment.  

Dès les fondations creusées, un élément central a la sécurité électrique de vos équipements apparaît, la prise de terre, située au minimum à 1m20 des canalisations d’eau, de gaz, et d’électricité. Au préalable, la boucle en fond de fouille, sous les fondations, est nécessaire a sa bonne réalisation, en câble de cuivre de 25mm 2 de section. Une autre solution consiste dans le placement d’un ou plusieurs piquets de terre situés à une profondeur de 2 mètres minimum. 

Vous devrez indiquer au constructeur quelle norme de réalisation vous désirez suivre ; le savoir faire Algérien ou bien la norme Européenne NFC15100. 

Une fois vos fondations bâties et la prise de terre tirée, les maçons bâtissent la dalle qui devient le socle de l’édifice, cette dalle peut représenter le point appelé ; Point zéro. Mais généralement en Algérie c’est la route qui est prise comme point zéro. Ensuite vont être élevés l’ensemble des murs adjacents aux différentes pièces. L’électricité poursuit alors son chemin. La puissance électrique attribuée a votre logement vient en amont d’un transformateur de tension qui est chargé de faire diminuer la tension électrique qu’il a lui même reçue de la dérivation d’un poteau électrique en haute tension.

Au sein de l’habitat cette énergie électrique converge vers un tableau nommé le TGBT (Tableau Général de Basse Tension). C’est a partir de lui que vont être dirigés les différents circuits électriques attenants aux divers appareillages que vous souhaitez voir apparaître dans votre logement. 

Ce tableau est composé de trois parties ; Un interrupteur différentiel en amont du système qui a pour fonction de protéger les personnes du risque électrique. Des disjoncteurs divisionnaires qui représentent chacun un système électrique et qui protègent votre matériel électrique des courts-circuits et des surchauffe d’appareillage, c’est pour cela qu’ils sont nommés ; magnéto-thermiques.

Le dernier élément est la barrette de terre de couleur verte a qui sont liées les surfaces apparentes métalliques qui laissent passer les courts-circuits sur un système non protégé a la terre. Grâce à la protection du fil de terre, le courant de fuite est expulsé dans la boucle de fond de fouille, ou les piquets. 

Votre projet s’agrandit

Lors de la continuation de votre habitat, lors de l’achèvement du gros oeuvre celui-ci atteint le niveau du second oeuvre. Appelé aussi “oeuvre léger”, cela vise à rendre la maison habitable, on met en place des éléments de confort et d’esthétisme, il s’agit de travaux de finition.

Interviennent ici des travaux d’isolation thermique et phonique, la plomberie, l’installation du chauffage, le revêtement extérieur, les cloisons intérieures pour délimiter les pièces, les escaliers,le carrelage, la verrerie, la peinture, la serrurerie, la menuiserie et les circuits et appareils électriques.

En électricité un logement contient forcément un équipement minimal.

Quatre circuits spécialisés au moins doivent être prévus ;

– Un circuit spécialisé pour l’alimentation de la cuisinière ou de la plaque de cuisson seule. Une prise de courant de 32 Ampères en courant monophasé ou 20 Ampères en triphasé.

– Trois circuits spécialisés au moins en prévision de l’alimentation d’appareils du type ;

– Lave linge, lave vaisselle.

Ils doivent être effectués à proximité des arrivées et évacuations d’eau.

– Sèche linge, four, congélateur.

Concernant les prises de courant elles doivent être de 16 Ampères avec pour les sections de câble de 1,5mm 2 un maximum de 5 socles et pour les sections de 2,5mm 2 un maximum de 8 socles.

Pour l’éclairage on place 8 points d’éclairage pour un disjoncteur de 10 ou 16 Ampères. Les chambres, séjours et cuisine le point d’éclairage est placé au plafond.

Dans les toilettes, salles de bain, les circulations et les locaux le point d’éclairage est placé au plafond ou en applique. 

Les socles DCL (dispositif de connexion luminaires) doivent être pourvus d’une douille DCL.

Les chauffages sont eux répartis sur des circuits terminaux distincts. Leur puissance est très variable selon l’équipement désiré allant de 2250 W a 7250 W pour un courant assigné de 230 Volts et de 4000 a 8000 pour un courant assigné de 400 Volts.

Deux prises coaxiales pour télévision sont prévues pour les surfaces de 100 m2 et trois pour les surfaces supérieures à 100 m2. Elles sont desservies en amont par une canalisation de la GTL (gaine technique logement ).

Qu’est-ce que la GTL? 

De dimension minimale de 600 mn de largeur sur 200 mn de profondeur et d’une hauteur égale à la distance entre le sol et le plafond, la GTL est un équipement situé dans le logement, un local ou un garage annexe . Elle regroupe en un seul emplacement toutes les arrivées de réseaux de puissance et de communication. Elle permet des extensions de l’installation électrique et facilite les interventions de sécurité. Elle est exclusivement réservée aux matériels électriques et électroniques.   

La GTL doit contenir ; le panneau de contrôle, le tableau de répartition principal, le tableau de communication, des socles de prise de courant 16 A et les autres applications de communication.

En plomberie le schéma de construction suit 3 étapes ;

– Raccorder toute l’habitation à l’arrivée d’eau du réseau public de distribution et installer un réseau de tuyauteries pour réaliser l’adduction de toute la maison.

– Parvenir à chauffer l’eau qui alimente les sanitaires de la maison. Installer le chauffe-eau par lequel transite initialement l’eau acheminée par la nourrice.

– Évacuer les eaux usées par un système de tuyauterie vers l’égout de la ville.

En plomberie il existe 2 techniques d’installation :

Raccorder par le moyen de pieuvre à la nourrice centrale tout le réseau de tuyauterie en alimentant les différents points d’eau de la maison. Ce système est apprécié pour sa simplicité.

Ou bien, repiquer en mettant en place plusieurs nourrices pour alimenter en eau les différents niveaux de la maison. Une colonne montante est installée le long de la hauteur de la maison en tant que nourrice primaire. Après sa pose on installe des robinets d’arrêt à chaque étage.

L’utilité de cette technique est d’avoir à chaque étape une nourrice secondaire à laquelle sera raccordé le réseau de tuyauterie. On utilise ce système principalement pour les maisons à étage.

Un autre aspect fondamental de la construction est celui de l’isolation. L’isolation thermique présente plusieurs intérêts. 

-Elle améliore le confort physiologique été comme hiver quelles que soient les variations de températures.

-Elle permet de contribuer à limiter les émissions de gazs à effet de serre.

-Elle préserve la durée de vie du bâtiment pour la pérennité du patrimoine immobilier.

En hiver l’isolation a pour fonction de freiner les déperditions thermiques et en été de créer une barrière au passage de la chaleur. L’isolation thermique peut être de plusieurs matières différentes, en laine de roche, en laine minérale ou polystyrène. Faire dresser une évaluation thermique de son habitat permet alors de connaître ses besoins énergétiques.